• D'un premier coté de la ligne, il y a la couleur,
    le peintre ...

    Jacky Crinière

     Formé et façonné au monde de la publicité et du
    graphisme, il a le goût de la couleur, le besoin des
    contrastes et des harmonies violentes .




     "Pourquoi peindre ? il existe de très nombreuses
     réponses : se défouler ?  se guérir ? pour dire ou
    même crier quelque chose ? pour laisser une trace
    derrière soi ? un message ? , un témoignage ?
    Je ne sais pas, je sais seulement que ...

     Du plus loin que je me souvienne ( mais mes souvenirs
    se sont souvent perdus dans le temps ), la peinture
    fait partie de ma vie.
     La peinture ...la création (artistique)... CREER, comme
    un besoin, comme une nécessité . Peut-être pour laisser
    des traces de mon passage sur cette terre, ...ou tout
    simplement être libre et sincère . 
     Simplement  Rouge ... "

                                                 Jacky Crinière (2008)                                         

    votre commentaire
  • Le parallèle est dessiné, l’alliance est créée : 
    la ligne des sculptures, ligne que l’on caresse du bout
    des doigts et les toiles profondément rouges,
    couleur ambiguë mais toujours fascinante.
     
    La douceur des courbes, des galbes équivoques
    se reflètent dans les toiles et se nourrissent de
    leurs teintes chaudes et enflammées.
    Rouge passion, rouge sang, rouge haine ou amour,
    rouge feu, rouge enfer, rouge vivant, révolte,
    interdit, érotisme, autant de nuances, autant de symboles
    qui se balancent entre l’ombre garance,
    les demies teintes vermillonnées et la lumière jaune primaire.
     
    Ligne rouge vous emmène à la frontière abstraite 
    entre le bien penser, le politiquement correct
    et nos envies, nos peurs, notre imaginaire,
    nos divagations, nos fantasmes et notre inconscient.






    votre commentaire
  • Entre songes et réalités, certitudes et perplexités,
    entre litanies et illusions, fantômes et certitudes,
    chimères, obsessions, foule, regards et solitude,
    entre rêves et cauchemars, doutes, principes et moralité,
    la ligne rouge serpente dans nos têtes.
    En funambules, nous marchons sur cette traînée de poudre,
    méandre sans fin, sur
    ce fil indistinct de nos tentations et de nos craintes.

     

    Ligne rouge

    Statue de celle (huile sur toile)


    votre commentaire